Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les expériences de Tonksounette

Les expériences de Tonksounette

Mes découvertes, voyages et coups de coeur... et beaucoup de Disney !

Pourquoi j'ai aimé Harry Potter et l'enfant maudit

Pourquoi j'ai aimé Harry Potter et l'enfant maudit

Vendu à tort comme le huitième tome de la saga, Harry Potter et l'enfant maudit est en réalité le script d'une pièce de théâtre jouée en ce moment à Londres. Ecrite par Jack Thorne sur une idée originale de J.K. Rowling, cette histoire n'est en aucun cas un roman et n'est pas de la patte de l'auteure des Harry Potter. Elle ne raconte pas vraiment la suite des aventures d'Harry, mais de celles de son plus jeune fils Albus.

Si vous n'avez pas encore lu ou vu la pièce et comptez garder la surprise de l'intrigue, vous pouvez arrêter ici votre lecture car la suite de mon article vous racontera en détails toute l'histoire !

Quand le projet de pièce de théâtre a été annoncé j'étais plutôt intriguée, mais aussi ravie que mon univers préféré continue. De là à éditer le script et en faire un livre, j'étais moins convaincue. Le théâtre est fait pour être vu sur scène, pas lu ! Je ne l'ai pas acheté en anglais pour ne l'acheter qu'en un exemplaire qui aura été la version française, question pratique. J'ai donc attendu plusieurs mois avant de me plonger dedans, et même en évitant un maximum les spoilers je savais dès le départ le noyau de l'histoire : Voldemort a une fille. Je comprends que cet aspect de l'intrigue ait refroidi les fans et que beaucoup n'aient pas pu oublier ce choc pour apprécier le reste de l'histoire. Cependant comme j'ai eu le temps de me faire à cette idée en attendant la sortie française (et de m'attendre à d'autres déceptions par la même occasion), tout ce que j'ai découvert dans ma lecture d'Harry Potter et l'enfant maudit m'a beaucoup satisfaite.

  • Même s'il n'y a que des dialogues (le principe même d'une pièce de théâtre), on ne s'ennuie pas et l'histoire est pleine de rebondissements.

  • Je ne m'attendais pas du tout à une telle suite en ce qui concerne les enfants des héros. Mais comme je ne m'étais jamais vraiment imaginé leur avenir, cette version ne m'a pas dérangée.

  • Lire le script m'a follement donné envie de voir la pièce. Je comprends complètement pourquoi les places sont chères, c'est justifié par les nombreux personnages, changements de décors, et effets visuels (la magie doit être représentée tout au long de la pièce). Je suis sûre qu'on en prend plein les yeux !

  • Harry Potter et la Coupe de Feu est mon tome préféré. Quel bonheur d'être replongée dedans tout au long de la pièce ! J'ai été très sensible à toutes les scènes liées à ce tome.

  • Jack Thorne et J.K Rowling ont trouvé le moyen d'apporter de la fraîcheur avec un nouveau héros - Albus Potter - et sa propre histoire, tout en gardant un lien très fort avec les sept tomes d'Harry Potter, rendant nostalgiques les Pottergeek !

  • J'ai adoré retrouver des détails des sept tomes qui auraient pu paraître insignifiants, que ce soit le 62442 du ministère ou la couverture de naissance de Harry. Ainsi que des personnages des premiers tomes, comme Amos Diggory, Théodore Nott, Peeves ou le centaure Bane ! J'ai eu l'impression de retrouver quelque chose auquel je tenais et que j'avais presque perdu.

  • La pièce est fondée essentiellement sur des flashback grâce au Retourneur de temps et aux rêves de Harry, les procédés sont simples mais efficaces pour la nostalgie des fans. J'ai particulièrement été sensible à la scène de la rencontre entre Harry et Hagrid, et plus encore à la cruauté de la mort de James et Lily, vue par le regard d'Harry en spectateur impuissant.

  • C'était très amusant de revivre les scènes des tâches du Tournoi des Trois Sorciers non pas sous l'oeil d'Harry mais du public, avec les commentaires de Ludo Verpey, toujours fidèle à lui-même.

  • La scène avec Rogue m'a émue aux larmes. C'est un très bel hommage à ce personnage héroïque et ce moment met une fois de plus en valeur le pouvoir de l'amour, c'est grâce à l'amour secret que Rogue a pour Lily qu'il arrive à faire confiance en Scorpius les yeux fermés.

  • L'humour est toujours présent, malgré la noirceur de certains passages. J'ai relevé l'excellente tirade de Minerva Mc Gonagall à l'Acte III scène 10.

  • Le monde effrayant où Voldemort règne est l'issue d'une version très farfelue, celle que Neville Londubat, censé tué Nagini et permettre à Harry de vaincre Voldemort, s'est fait tuer par Cédric Diggory dans la bataille de Poudlard et n'a de ce fait pas pu accomplir son destin. J.K Rowling n'a pas manqué d'imagination non plus lorsqu'Albus et Scorpius montent le plan du message caché dans la couverture, ou lorsqu'Harry se métamorphose en Voldemort pour duper Delphini. Ces rebondissements sont tirés par les cheveux tout en restant crédibles et sans tomber dans le grotesque, on ressent toute la finesse de l'imagination de l'auteure !

  • L'amitié entre Albus et Scorpius est très touchante, elle montre qu'une maison ne reflète pas complètement la personnalité de chacun et que l'amitié va au delà des frontières d'une salle commune. Mettre un Potter à Serpentard était une prise de risques et l'idée m'a plu. Albus Potter, derrière son côté sale gosse, est un personnage très attachant et ses actes de loyauté envers Scorpius sont très touchants. Drago est devenu un homme bon, Harry, Hermione, Ron et lui n'hésitent pas à s'entraider pour sauver Albus et Scorpius, les temps ont changé et les héros sont des vrais adultes désormais. Et évidemment, des excellents parents, malgré les maladresses d'Harry !

Harry Potter et l'enfant maudit m'a submergée d'émotions. J'étais sceptique durant les premières pages puis j'ai totalement accroché et adhéré à cette aventure, toute aussi dingue et époustouflante que celles que j'ai vécu avec Harry pendant mon enfance et adolescence. D'accord le fait que Voldemort ait eu un enfant, qui plus est avec Bellatrix est assez décevant et complètement improbable (je soupçonne d'ailleurs un philtre d'amour ou un viol d'en être à l'origine), mais une fois que j'ai pu faire abstraction de cette anecdote tordue, j'ai pu apprécier tout le reste de l'histoire. J'aimerais voir à cette pièce non seulement une suite, mais pourquoi pas une série avec plein d'aventures d'Albus et Scorpius ! J'aimerais aussi que les autres enfants des héros aient leurs propres histoires. Harry Potter et l'enfant maudit a ouvert un énorme champ de possibilités que j'aimerais voir exploré plus en détails dans les années à venir !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article